**** ***** C'est la reprise !! des points...******** ***********

29 septembre 2017

Retour sur Patrimoine




ENIVREZ-VOUS
Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.
Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous!
Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront, il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.
Charles Baudelaire  (In Les petits poèmes en prose)

Qui n'est pas allée, enfant, au lavoir en sautillant aux côtés des jupons de sa grand mère, ou de sa maman,  ne peut comprendre...


Qui n'a pas, imprégnée au plus profond de soi, cette odeur si particulière du savon de Marseille moussant sur le linge mouillé, chiffonné sur la planche de bois ou de ciment, ne peut  vibrer....

Qui n'a pas sillonné les puces et brocantes de proximité ou de France , ne peut s'ébaubir d'admiration...

Qui ne brode pas, ne peut sourire de plaisir....

La passion se nourrit des souvenirs de l'enfance, le souvenir de nos ancêtres pas si lointaines,  et le plaisir présent à broder et chiner,  à la recherche d'un temps perdu...

Associer tout cela , L'Atelier Point de Croix Sigean l'a fait. Avec brio, goût et talent. Les adhérentes, sous la houlette passionnée de Michèle et Annie, ont réalisé une performance à plusieurs titres: patrimoniale, émotionnelle et artistique.

Le linge exposé, blanc, sobre ou enrichi de dentelles, de chiffres et jours travaillés ô combien avec érudition, était lumineux. Étendus sur un fil ou sur une balustrade, draps, chemises, jupons et culottes se le disputaient aux nuisettes dentelées et mouchoirs frivoles. 

Les objets, chinés sur le thème, disposés savamment au bord des cuves ou autour du lavoir, faisant écho aux broderies, avaient le parfum d'antan, et la mission de nous rappeler combien cette simplicité rudimentaire de l'objet n'a pas traversé les âges. 

Le trousseau était bien représenté:  draps, serviettes et torchons ont fait bon ménage. Et leur association était renversante. De mini à maxi, ils étaient brodés de la main ancestrale ou de la brodeuse contemporaine, témoignages de l'attachement et du respect du travail manuel.

Plus que des broderies froides, des dessins, des symboles et des mots couraient sur les toiles, illustrant la ritournelle que l'on pouvait entendre les jours de lessive, ou l'hommage rendu au linge et aux lavandières. Les petites croix étaient partout signifiantes, pour raconter, illustrer, faire vivre et revivre ces objets désuets. 






C'était magistral, réussi, parfaitement parfait!! 
Bravo aux dames de SIGEAN!!!




Pour de beaux reportages très complets, je vous conseille de visiter les pages écrites par des fidèles de salons et d'expo, rencontrées lors de cette belle lessive...

Gene 
http://lapassionauboutdesdoigts.fr/evnements/a-lancien-lavoir-de-sigean/

Mousseron Carole
http://mousseron.over-blog.com/2017/09/broderies-au-lavoir-de-sigean-journees-du-patrimoine.html

Quaquie
http://quaquie.canalblog.com/archives/2017/09/24/35704108.html







8 commentaires:

  1. c'était magnifique , la suite de la journée très sympa , a refaire !!

    RépondreSupprimer
  2. un seul mot : SPLENDIDE !!! j'adoooore vraiment !!

    RépondreSupprimer
  3. Ton article me replonge dans cette atmosphère que nous avons voulu créer pour ces Journées du Patrimoine ... tu as su trouver les mots pour illustrer tes photos ... Magnifique reportage , Merci Fabienne

    RépondreSupprimer
  4. Chouette reportage et les mots sont justes, sans avoir connu l'ambiance des lavoirs remplies de femmes au travail, tous ces objets nous projetaient à l'époque, les spectateurs visiteurs ont pu faire preuve d'empathie et l'envie de broder était au rendez-vous merci , merci aussi pour le lien vers les blogs au revoir, au plaisir de découvrir le votre

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique reportage Fabienne qui rend un bel hommage aux brodeuses de Sigean qui ont su réunir la broderie, la vie d'autrefois et le patrimoine. Un grand bravo !

    RépondreSupprimer

On vous écoute...